Une petite cabane dans les bois
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Exercices matinaux sous les ordres de la Rectrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iris
Iris
avatar

Messages : 2188
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 17
Localisation : Limoge

MessageSujet: Exercices matinaux sous les ordres de la Rectrice   Dim 21 Sep - 9:57

Jason_de_Vissac. a écrit:
[4 h du matin dans le dortoir des Cigales]

Sofio a écrit:
DEBOUTTttt la dedans!
TUTutututuTTTTTTTT
INSPECTIONNnnnnnnnn


Il tombe du lit sortit des bras d'une jolie Dame au moment où... Pas le moment de raconter ça. Ni comment il court dans le dortoir à moitié habillé, ben quoi c'est mieux qu'à moitié nu non.... Bref pas réveillé où à moitié seulement. Juste les cri de Sofio qui résonnent dans la pièce.


Debout les Cigales. Le bâtiment brûle, on est attaqué par les PVPP


Mais il n'a pas plutôt prononcé ça phrase qu'il s'aperçoit qu'en fait So veut leur faire faire de l'exercice et en profiter pour voir si elle ne peut pas récupérer quelques bouteilles ou de la nourriture.
Il réagit vite en demandant aux cigales de tout balancer par la fenêtre afin de ne pas se faire prendre.

Pendant ce temps il entraîne So dans le jardin. Elle veut courir et bien soit.


Les Cigales avec moi montrons lui que nous sommes toujours présents


[4 h 30 dans les jardins]

Il arrive avec Sofio dans le jardin. Les cheveux en bataille, la chemise à moitié entrée dans ses braies, lui toujours très soigneux de sa mise. Là il n'y prête pas attention.

Bon So voilà on est dehors au grand air. J'espère que tu sais ce que tu fais, parce que nous nous vengerons foi des Cigales.

Il regarda vers les bâtiments voir si ses camarades de maison allaient arriver. Ils avaient intérêt sinon ils leur en coûterait cher tous autant qu'ils étaient. Ils ne serait pas dit que les cigales allaient abandonner devant un défi lancer.

Evenice06 a écrit:
En courant, elle arrive essoufflée, rouge, sa besace de médecin sur l'épaule..
Le reste du tableau vous voulez vraiment savoir? vraiment vraiment?
Bon vous l'aurez voulu..

Généralement la Blonde est toujours bien vêtue, sobre mais élégant..

Là, elle a le tricot Cigale en bataille, les cheveux n'en parlons pas ce n'est plus une mèche rebelle, c'est une crinière rebelle de lion, les braies comme elle ne sait pas à qui elle les a piquées dans la précipitation ça lui va trop grand et lui arrive sur les hanches, du coup de temps en temps elle les remonte avant de les avoir sur les pieds, les chausses, non une chausse, car elle en a perdu une en courant et n'est pas retournée sur ses pas pour la chercher..

Bref une Cigale pas à poil mais dans un état que le Professeur de maintien désapprouverait certainement!
Elle est suivie de près par d'autres Cigales, à peu près dans le même état..

En s'approchant elle fait un clin d'oeil à Jason pour lui signaler que tout va bien, tout est camouflé dans un endroit sûr connu uniquement par les Cigales et aucun risque que ce soit découvert..


- Alors tu en es où?

Madfly a écrit:
le blond avait également été presque foutu dehors du dortoir dans la maison QuatresVents.... il entendait tout un bazar du coté de la cours ... Des gens avaient, réellement choisis d'aller courir aussitôt ??!

Il se rapprocha un petit peu ... s’agissait pas non plus de se retrouver forcé à courir hein, il avait reconnu l'une des cigales et se mit a rire doucement... pas très discrètement cependant ... si la rectrice arrivait à remuer ces petites bêtes de cigales si bien alors il se jurerais de se moquer d'eux et de féliciter la rectrice....

D'ailleurs cette rectrice là n’était pas innocente loin de là, le blond, depuis le premier jour avait remarqué son petit jeu, monter les maisons les une contres les autres, créer une rivalité bonne enfant cependant ... s'agissait pas de se taper dessus a coup d'épée hein, juste quelques vacheries qui feraient plus rires que pleurer ... ou bien pleurer de rire !Paraîtrait même que les Sator préparaient un sale coup ...
Et le blond espérait trouver Gerei, Noone et Valois et Gaulthier et touuut les autres des quatresvents pour également rendre la pareil ou même ouvrir les hostilité contre les autres maisons, ils semblaient motivé !

Peut être même que les poules mouillées de PVPP débarqueront ??... ou bien ces chèvres de Sator ?? une chose était certaine, si une réelle épreuve à lieu ! aucun risque que les quatrevents soient Hors jeu... ils seront même les meilleurs ! vous verrez !


(HRP: Mad peux être découvert etc ! amusez vous ^^ je jouerais le jeu !)

sofy.d a écrit:
Sofy grogna dans son sommeil alors que le déferlement d'une armée ennemie arrivé. Elle ouvrit un oeil pour voir Sofio et grogna de plus belle. Mince personne ne lui avait dit qu'à l'heure à laquelle d'habitude elle dormait après une nuit bien...remplie...tssss remplie à boire en général ou d'écus après un ramponneau, il était question de faire de l'exercice.

Pfff ...exercice...amourrrrrrrr t'es ou ??? faut faire de l'exercice...


Elle se redressa et mit pied à terre en râlant, bon puisqu'il fallait...pire que les nuits de garde ça. Elle s'en souviendrait, pour sur. Les yeux à moitié collé, elle attrapa un bout de tissu...lui demandait pas quoi hein, l'est pas en état la Sofy...et s'en recouvrit..Tant bien que mal. C'est son mari qui risque de grogner si pas bien recouvert...mais là...elle veut juste en finir au plus vite et dormir.
Elle suivit les voix et les injonctions telle une somnambule pour finir par frissonner dans l'air frais du matin. L'attroupement grandissait mais pour le coup, Sofy voyait rien, un oeil entrouvert juste pour voir ou elle mettait les pieds, un autre qui dormait toujours. Il en était de même pour son cerveau. Le reste ...que dire....une brune pas coiffée...cela ne changera pas beaucoup à d'habitude à force de courir, un drap en guise de toge romaine qui laissait l'une de ses épaules nues, tout juste si cela arrivait à couvrir son sein de ce côté là et des pas trainant comme si elle tirait toute la misère du monde.

L'herbe sous ses pieds la fit frissonner mais elle était douce..douce que cela en devenait un plaisir...alors sans plus chercher à comprendre, elle se laissa tomber au sol et se remit à ronfler.

Jason_de_Vissac. a écrit:
Il passait sous les fenêtres de des Quatre quand il s'aperçut qu'il était sorti seul du dortoir. So n'avait pas suivit. Il n'était pas du tout réveillé car il croyait lui avoir attrapé le bras mais en fait c'était celui d'une étudiante. En plus une inconnue aux Cigales, il ne l'avait jamais vue avant. C'était sûrement une espionne des PVPP.

Mais qui êtes vous et que faisiez vous chez les Cigales....

Il n'a pas le temps de finir que la jeune personne disparaît par la porte du bâtiment. Il secoua la tête pour se réveiller tout à fait.... Il allait falloir qu'il trouve qui était cette étudiante et qui elle venait voir. Tout à sa réflexion il entendit un rire au dessus de sa tête venant des fenêtre du premier étage de la maison des Quatre.

Il leva la tête pour apercevoir un blond accoudé qui regardait le petit groupe en train de se former.


C'est facile de se moquer quand on est loin .... Allez zou viendez avec nous qu'on voit si ça court vite un Quatre ....

Non il provoquait pas. Bon d'accord juste un peu, mais son sourire dénotait son envie de s'amuser. Il fut interrompu par la vision d'une jeune femme vêtue simplement d'un drap. Et ben en fin de compte il ne regrettait pas ce réveil aux aurores. Bon ce n'était pas une tenue pratique pour courir. Mais qu'est ce que ça pouvait donner si malencontreusement son pied se posait sur un pan du drap...

Non en voilà des idées.... Il allait avoir besoin d'aller nager si toutes les étudiantes venaient ainsi vêtues. L'eau froide de la rivière allait lui faire le plus grand bien.

Iris001 a écrit:

Les étudiants de Belrupt étaient tous endormis dans le grand dortoir , ils respiraient doucement ,tout était si calme ,Iris dormait profondément bercé par un rêve
Quelques instants plus tard le dortoir résonne de cris inhabituels. Iris inquiète ne comprend pas comment la nuit peut-elle se mélanger au jour ? frotte ses yeux gonflés de sommeil se précipite vers le couloir ou dévale d'autre étudiant ,sur les murs la lumière de la lune les fait ressembler à de grosses nappes d’encre de Chine que l’on aurait versées dans un aquarium. Leurs formes sont effrayantes, ils changent continuellement d’aspects ; ils gonflent, s’étirent, se rétractent, se mangent les uns les autres. Elle cour ne sachant pas trop pourquoi ni a cause de quoi ,mais comme un mouton suit les autres se dirige vers la porte qui mène au jardin
Arrivé dehors elle respire profondément ,l'air frais du tôt matin la saisi ,mais la réveille aussi , la elle aperçois son professeur qui a l'air de râler sur quelqu'un qu'elle ne voit pas , une étudiante se rouler dans l'herbe ,puis Eve dans une tenue comment dire .......très glamour ,les cheveux surement coiffer par un pétard ,la elle réalise qu'elle ne doit pas être mieux et passe sa main dans ses cheveux histoire de les ranger un peut ,puis défroisse son pyjama ,tire sur la veste , se dirige vers Eve

heu!! coucou toi .......mi sourire ........ il y a une fête ?

La regarde avec une envie de rire de la voir si belle au matin

Madfly a écrit:
Il continuait de rigoler du haut du dortoir des hommes des Quatresvents ! Quand le regard de la petite cigale l’accrocha ! Zut !! Il se planqua avec le peu d’espoir qui lui restait de ne pas avoir été vu quand la voix se fit entendre… Il avait été vu… tant pis il se redressa puis regarda l’homme en souriant s’apprêta à répondre quand il remarqua une femme entourée dans un drap blanc … et c’est qu’elle avait l’air tout à fait charmante !! Puis se concentrant un peu plus il remarqua les cheveux complètement en bataille, presque comme à son habitude, comme ceux de son épouse … alors que le tissu blanc semblait s’échapper doucement d’une de ses épaules il se concentra sur le visage de son épouse …
Enfin, par visage … on dirait plutôt… par l’expression amorphe et complétement sous l’emprise du sommeil de son épouse, ni plus, ni moins.

Il s’apprêter à ouvrir la fenêtre pour crier à son épouse de vite remonter s’habiller qu’elle s’étala de tout son long dans l’herbe … fatigue... quand tu nous tiens... En grognant le blond enfila chemise, braie et mantel puis s’arrêta devant la porte du dortoir des hommes.


Touuut le mooonde debooouuut la rectrice qui l’a diiiiit, enfin … qui l’a soufflé dans son cor cassé ! Ou avec son souffle de bébé !!... mais ça lui dites pas hein … aller hoooop !

Et pareil coté fille... il avait été choisis … enfin, selon un vote avec un seul candidat, on vous laisse choisir qui gagne le vote hein … donc il avait été … Sélectionné ?... ou il c’était proposé ?? Pour être le chef de la maison Quatrevents et du coup … sachant pas si ceci était une mauvaise blague ou juste un test afin de voir la réactivité des maisons il remua touuut le monde espérant qu’ils suivraient le mouvement et fila en premier dehors avec le mantel a l’épaule pour rejoindre la belle au bois dormant qui pour le coup broutait de l’herbe ! – attention je n’ai pas dit que c’était une vache !-

Dévalant les escaliers ou plutôt se laissant emporter par la marée d’élèves affolé il se retrouva en bas proche des jardins et retrouva se épouse en s’agenouillant à côté !


Amoouuur ??! Tu ronfle ??! Debouuut hein, en plus, t’es pas habillé comme il fauuuut !

Il la secoua doucement pour l’arracher des bras de Morphée ! Remarquant tout de même qu’elle portait une longue chemise surement l’une du blond d’ailleurs.

Aller on se redresse ! Et en garde le drap en plaaaace sinon certains vont avoir besoin d’une douche froide ! et enfile ce mantel ca sera deja mieux pour toi !

Il lui tendit le lourd manteau toujours a genoux a coté d'elle

Jason_de_Vissac. a écrit:
C'est que ça commençait à s'agiter dans les jardins.... Bon on dira pas que les Cigales étaient arrivées les premières, et puis si après tout autant le dire. La dernière coupe ils l'avaient raflés aux Quatre et sous leurs nez en plus, alors pas question que cette session ils soient devant les Cigales.

Le blond de la fenêtre déboula par la porte de la maison et vint s'agenouiller près de la Dame enveloppée du drap.
Non c'est pas moi qui l'ai poussée, elle a du tomber seule. La fatigue surement, elle n'a pas du bien dormir. Il vit arriver aussi Eve dans une tenue pas des plus appropriée.
Des braies qu'elle avait du prendre à Nicolas à moins que ce ne soient celles d'Eripsoë. Tiens il était où lui encore. Surement à cuver dans la salle commune, à moins qu'il ne formante un tours pour ridiculiser les PVPP. Si dans 3 minutes il n'était pas là il remonterait le chercher et il verrait que quand le chef dit on descend il faut suivre sinon Donut obligatoires pendant une semaine.

Donc Eve oui des braies d'hommes, le chandails de soûle avec le nom de Zaza dessus, et des bottes non pardon une botte vue la taille elle devait avoir la place pour ses deux pieds voilà pourquoi elle n'en avait qu'une, il reconnaissait bien là le sens pratique de sa sœur de coeur.


Dis donc Eve c'est la nouvelle mode bretonne que tu nous montre là ? Pas mal mais pas très classieux. Je crois que nous allons devoir revoir certains points en cours quant à la vesture.

Oui ben lui était pas mieux avec son pan de chemise sortant de ses braies et ses cheveux allant où bons leur semblait. Heureusement qu'aucun de ses fils ne le voyait ainsi.

Tiens Iris, bonjours, jolie vesture de nuit. Bon comme Eve la coiffure laisse à désirer mais ce n'est pas pire que la blonde.

Dis va pas croire que c'est ce que j'ai trouvé pour rameuter les étudiants pour construire lavoir et étuve. Le tirelipinpin c'est nostre chère rectrice toute seule. Elle est victime d'insomnies, et comme c'est une PVPP et ben elle décide de nous lever avant le chant du coq.

arzhela a écrit:
Arzhela sauta de sa couche réveillée par l’appel à l’urgence

Encore dans le brouillard, elle émergea lentement, se couvrant d’un drap de lin, elle se rapprocha de ses amies étudiantes, tout en ne comprenant pas ce qui était drôle dans une alerte au feu.


Avez-vous bu ?

Puis toujours très impliquée dans le sauvetage de son prochain, elle hurla à son tour

Auuuuuu Feuuuuuuu , de l’ eau de l’ eau

Noone a écrit:
Noone n'était pas du genre à avoir le sommeil lourd, ni à dormir longtemps.
Déjà que c'était le cas avant maintenant qu'il était en missions régulières et quotidiennes depuis des mois il en avait presque oublié ce que cela faisait que de dormir après le lever du soleil.
Le réveil avait tout de même été surprenant. Il ne s'attendait pas du tout à cela, et s'était un court instant demandé où il était et ce qu'il faisait.
Mais déjà, les habitudes avaient repris leur emprise. Il s'était rafraîchi, habillé, coiffé - cela semblait important ! - et mis en ordre de marche pour suivre les autres.

Il suivit les personnes qui chamaillaient dans tous les sens. Certaines avaient l'air plus réveillées que d'autres. Noone sourit, pour lui tout cela était finalement si usuel.
C'était intéressant de regarder les gens vivre et évoluer. Il aimait bien observer. Faire attention au petit détail. Sentir les dits, les non-dits.
Quand soudain. On cria au feu. L'alerte de départ était donc bien réelle ? Mais qui étaient ces PVPPWIK ou quelque chose du genre ??

Il se retourna plusieurs fois, cherchant flammes, lumière ou chaleur.
Mais n'en trouvant pas.
Que se passait-il ?

Jay72 a écrit:
J'était arrivas dans le parc, il y avait déjà pas mal de monde.
C'était la pagaille, certains étaient à terre encore en train de dormir, d'autre étaient debout mais habillé à la vas vite, et il y en avaient même qui criaient l'alerte au feu. Cela faisait bien rire Jay, on voyait bien qu'ils n'avaient pas l'habitude d'être réveillé si tôt.
Il avança donc pour rejoindre le groupe et cherchas ses camarades de sa maison, mais il n'en trouvas aucun... mais ou est-ce qu'ils étaient ?? Il devaient encore être en train de se préparer dans le dortoir, il les attendrais donc.
Il allas s'adosser contre un arbre, en profitas pour se recoiffer encore un peut, et attendit ses camarades en espérant qu'ils ne soient pas trop en retard.

Iris001 a écrit:
Iris écoute le professeur Jason qui de si bon matin prend les choses a la plaisanterie ,il a l'air vraiment de très bonne condition près a faire un marathon pour le plaisir de courir la nuit , ou juste le plaisir de voir toutes ces têtes pas encore bien réveillées au saut du lit ,

J'espère bien professeur qu'on n'est pas la pour creuser se fout..... ce lavoir si tôt ,même on peut dire en pleine nuit !!!!
vous savez se qui se passe ?? pour quelle raison la rectrice nous convie au jardin en pleine nuit ??


Elle voit d'autre personne arriver qu'elle ne connait pas , se demande si tout Belrupt va se retrouver dans le jardin ,peut être qu'elle devrait aller en cuisine préparer un ravitaillement et des boissons comme le professeur Jason avait dit en cours pour donner du courage et l'envie a toutes les maisons de se réunir pour creuser le "magnifique" lavoir ,futur lavoir de Belrupt qui resterait dans l'histoire des murs si il se faisait la nuit ,un sourire vient sur son visage a cette idée

Meladius a écrit:
Méladius arriva en courant du dortoir.
Diantre, toutes les maisons étaient en train de se rassembler.

Allait on voir une gigantesque bataille poele-zoeufs comme dans le Comté de Toulouse?

Evenice06 a écrit:
Elle regarde Iris, cligne des yeux, oui c'est bien Iris suivie d'Arzhela et de quelques étudiants qu'elle ne connait pas particulièrement ou peut être de les avoir vaguement croisé dans les couloirs de l'Université..

heu!! coucou toi .......il y a une fête ?

- Ra la la...une fête? non je ne crois pas, je savais que la Rectrice avait parfois des comportements bizarres, les doonuts en sont une preuve constante, mais là sincèrement, elle a atteint des sommets!!
Z'avez vu l'heure? Le jour où il y aura vraiment un danger personne ne la croira c'est sûr..


Regarde Jason les yeux interrogateurs..

- Ben quoi? qu'est ce qu'elle a ma coiffure? ou ma vesture..?
Tu t'es pas regardé?
On dit bien qu'on voit la paille etc..etc...mais toi aussi tu dépasses les sommets dans la non élégance!

Bon qu'est ce qu'on fait? On la noie? on l'attache à un arbre enduite de confiture? on lui fait bouffer ses doonuts trois par trois?
On construit le lavoir ou on retourne se coucher?


Tout de même machinalement elle veut remettre en place la mèche rebelle et oh! misère se rend compte des dégâts.
Alors, imperturbable car de par son métier il faut savoir faire face à tout, elle prend dans sa besace un cordon à garrots, rassemble la crinière et l'attache sur le dessus de la tête..
Maintenant c'est une blonde crinière palmier! Elle remonte une fois de plus les braies trop grandes..


- En tout cas, il y en a un qui ne va pas venir, je ne sais pas lequel, car il va chercher ses braies partout et s'il met les miennes il va avoir un souci pour rentrer dedans!

Vu le cocasse de la situation, elle éclate finalement de rire..

Bloen a écrit:
Après un tel réveil alors que la nuit était encore bien noire, Bloen avait opté pour la houppelande. Juste la tête et les bras à passer, c'est tout ce qu'elle pourrait faire à cette heure-ci. Déjà que les cours la fatiguaient plus que d'habitude, si en plus, elle devait se lever aux aurores, elle ne tiendrait pas un mois. Il lui fallait sa dose de sommeil. Les cheveux encore en bataille, les paupières lourdes du rêve dans lequel elle nageait, les poulaines à la main, elle ouvrit les yeux avec peine. Déjà, il avait fallu trouver les jardins et elle avait mis trois plombes pour s'y rendre. Elle voyait des gens qu'elle connaissait de ses cours ou de Touraine mais elle cherchait des personnes de sa maison. Elle vit Jay près d'un arbre et alla vers lui en traînant des pieds. Il appartenait aux PVPP et il était aussi avec elle en cours de ... sciences politiques ? maintien ? les deux ? Elle ne se souvenait plus toujours sous le coup de son réveil en sursaut.

Elle se laissa glisser contre l'arbre à côté de lui et bâilla longuement avant de lui sourire. Elle tenta d'enfiler ses poulaines qu'elle mit dans un premier temps à l'envers.

Je ne sais pas si tu connais mon nom, je suis Bloen. Tu es Jay, c'est bien ça ? Franchement, c'est abusé de nous réveiller si tôt ! Et pour quoi en plus ? Elle parlait de courir avant d'aller en cours ? Moi, je cours si on me poursuit avec une hache et encore ...

Bloen lui sourit de nouveau et frotta ses yeux de ses deux poings comme une enfant. Elle n'avait pourtant pas pour habitude de parler comme ça à des personnes qu'elle connaissait à peine et encore moins à les tutoyer mais le fait d'être de la même maison la fit se laisser aller à plus de familiarité. Elle releva ses longs cheveux blonds en un chignon adroit car si elle se souvenait bien, la rectrice les voulait présentables.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://criket01.forumactif.com
Iris
Iris
avatar

Messages : 2188
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 17
Localisation : Limoge

MessageSujet: Re: Exercices matinaux sous les ordres de la Rectrice   Dim 21 Sep - 10:05

Jason_de_Vissac. a écrit:
Il attrapa sa fille au vol quand elle descendit de la maison des Cigales.

Dites donc jeune demoiselle mais vous avez oublié vostre fanion Cigale. Si c'est pour ça que la rectrice nous a rassemblé nous allons avoir des points en moins.

Et puis ne crie pas au feu, rien ne brûle sauf peut être l’intérieur de la tête de nostre rectrice


Il écouta Iris et faillit éclater de rire

Tu sais Iris hors de la classe je ne suis plus professeur mais Jason, membre des Cigales et prêt à faire la fête, enfin à des heures raisonnables. Et puis non pas de lavoir à cette heure, bien que ce serait le moment de les mettre au travail tous autant qu'ils sont.

Il observa Eve qui tentait peu ou prou de se revêtir convenablement et posa un oeil nonchalant sur sa mise

Ben moi je suis à la dernière mode Auvergnate. Nous appelons ça tenue automnale, j'aime beaucoup.
Dès que So arrive on l'attrape et d'une on la force à avaler des donuts et de deux on lui fait prendre un bain à la rivière faute de lavoir.


Son ventre commençait à grogner, ben oui quand on se lève on mange en principe et là non on attendait. Quoi, allez donc Savoir.
Il haussa le ton pour être entendu de tous


Quelqu'un a t'il vue nostre rectrice bien aimée ? oui bon il allait pas dire satanée @ de rectrice quand même. Un peu de tenue tout de même.

sofy.d a écrit:
Sofy, l'éternelle nocturne qui ne s'endormait qu'à l'aube arrivée, était loin de comprendre la situation. En fait, elle était toujours dans son sommeil, n'avait bougée que comme un automate pour changer de place mais sans aucune conscience réelle de ce qu'il se passait autour d'elle.
Installée sur la pelouse toute douce, tel un cocon, elle dormait, occupée à rêver...justement de celui qui tentait de la sortir de son état amorphe, il ne suffisait de rien pour qu'elle le croit plus présent dans son rêve


mmmm...amour...

Toujours endormie, elle se glissa contre lui, s'accrochant à lui, cherchant à l'embrasser toujours les yeux résolument fermés.

le drap...oui..faut enlever...comme il faut...

La brune endormie pesa de son poids mort sur son mari, s'enroulant autour de lui de ses bras et ses jambes, le couvrant de baisers entre chaque mot.

froid...se réchauffer...amour...

Exit pelouse, exit université, c'était dans leur chambre que Sofy se trouvait en plein préliminaires avec son amour d'époux. Le bruit et les voix attenantes devenaient celle du réveil de la ville, des charrettes et des marchands allant dans la ruelle à côté de l'auberge.

Madfly a écrit:
Elle réagit ! Bonne chose !! Tendant l’oreille pour écouter la petite voix de son épouse il grimaça prenant une mine toute gênée quand elle le renversa de ses appuis. Alors qu’elle tentait de le recouvrir de bisous imprécis.

Ahh noooon, pas devant touuut le monde hein, et nooon on garde le drap surtout ! Aller réveille-toi !!

Se débâtant un peu pour ne pas se retrouver dans une situation encooore plus embarrassante. Il avait beau l’aimer, son épouse avait l’art de mettre leur couple dans des situations inattendues comme celles-ci … Une qualité car finalement on en rigolait … mais après, … pendant les faits c’était un poil plus … embarrassant !

Sofyyyyyy ! arreteuuuuh ! Tu devrais aller voir Jason pour des cours de maintiens hein ! Là ça urge !

Alors que le blond gesticulait encore, il cherchait une solution radicale au réveil de son épouse afin de la sortir du rêve bouillant qu’elle semblait vivre ou vouloir vivre ……
De l’eauuuu ! Le blond se mit à rire doucement en écoutant les propos de Jason ! Il se redressa tant bien que mal portant son épouse entourée d’un drap et d’une mantel par-dessus !


Moi j’ai déjà une Sator !! Ça rapporte des points de mettre à l’eau des gens de la maison adverse ??

Il pressa le pas tant bien que mal en parlant à Jason alors qu’il passait devant lui !

Le prochain c’est une de vous, petites cigales fragiles !

Il fit un sourire amusé et fila vers la rivière… marchant et marchant encore il laissa tomber le mantel dans l’herbe avant mettre les pieds dans l’eau jusqu’aux genoux- Elle était sacrement froide- et de se baisser pour que son épouse fasse trempette comme il faut, il l’immergea complétement jusqu’au cou ignorant toutes réactions !! Prêt à bondir sur le mantel pour la recouvrir.

hereonus a écrit:
Hereonus se réveilla suite au cri alarme qui jaillissait dans tout le dortoir . Au feu et au feu que l'on criait . Alors qu'il ouvrit les yeux aucune rougeur ni fumé qu'il pressentit , il n'y a pas fumé sans feu ni de feu sans fumé ...Bon tant pis .

Il prit donc le chemin des Jardins lieu de rassemblement .

neuville a écrit:
Il avait trouvé un lit dans le fond de la salle et s'était endormis...Très tard comme d'habitude !
Il avait passé son temps en visitant l'université, sa bibliothèque, ses cuisines...Où il avait fauché une cuisse de poulet froide mais délicieuse...
Rentrant à pas de loup, il n'avait croisé que des gens endormis...Ben, à cette heure tardive, pas étonnant...
Certains ronflaient la bouche ouverte, d'autres s'agitaient mais tous dormaient déjà profondément.
Il s'étaient allongé et sans s'en rendre compte avait lui aussi plongé dans un sommeil profond.



Il était en train de rêver d'une belle blonde...Non, d'une brune...pas d'une bière, hein ! Non, d'une belle et tendre damoiselle qui lui criait du haut d'une tour...

Sofio a écrit:
DEBOUTTttt la dedans!
TUTutututuTTTTTTTT
INSPECTIONNnnnnnnnn

Debout les Cigales. Le bâtiment brûle, on est attaqué par les PVPP

Se réveillant en sursaut, le cœur palpitant, il entendait encore la voix d'une femme crier Debouououout...
Mais...Mais...Que ce passe-t-il ? Le feu ? Ah, non, pas ça !

Il se releva en vitesse...Bon ! Il s'était endormis tout habillé, c'était du temps de gagné...
Il secoua vigoureusement tous ces voisins...Il fallait filer et vite !


Allez ! Réveillez-vous ! Vite, y'a le feu ! LE FEU !

N'attendant pas d'avantage, il suivit les autres qui se dirigeaient tous vers l'arrière des bâtiments, là où se trouvaient les jardins.

Arf ! Flute se dit-il, j'ai pas mis mes godillots...Ahh, ça c'est malin !
Enfin, mieux vaut être pieds nus que griller à point !

Arrivé dans les jardins il s'assit lourdement sur le sol en regardant les autres avec hébétudes.
Mais qu'est-ce que c'était que cet appel, qui avait crié au feu ? Il ne sentait nulle fumée et encore moins de flammes.
Il s'allongea sur le sol pour reprendre ses esprits encore embrumés par le sommeil et par le beau rêve qu'il faisait...

Iris001 a écrit:
La vie dans Belrupt était plutôt calme et rythmé chacun avait plus ou moins sa petite vie et ses habitudes, une vraie fourmilière qui était organisée. Mais parfois un grain de sable pouvait rouer la machine, l’empêcher de tourner rond et changer les habitudes. Ce grain de sable avait un prénom Sofio parait il, comme toute les tornades et catastrophe ,un nom de femme !!! était elle vraiment la cause de ce désordre ?Ou est ce que Jason y était pour beaucoup ? Bref, la routine quotidienne était cassée et c’était tout à la joie des étudiants , surtout d'Iris sans qu’elle sache pourquoi ou à cause de quoi
Elle regarde tour a tour ,Eve , Jason ,la femme sur la pelouse coller a son mari qui ne trouve qu'une solution pour réveiller sa femme en la noyant ,Iris rit de cette idée saugrenue ,puis tous les autres qui ont la même tête de zombis ,pas ou peut réveillé.
Elle s'assois la sur une marche et reste penssif ,d'une certaine façon elle fini la nuit les yeux ouverts attendre de savoir a quelle sauce ils vont être mangés

Ouranos a écrit:
Ouranos sourit en voyant tous les étudiants courir dans le jardin pour rejoindre la Rectrice. Rhooooooooooo la tête qu'ils avaient !!!

Il faisait un temps magnifique ces derniers jours mais il est vrai que les nuits étaient plutôt froide, ce qui allait les réveiller au mieux...

Il n'avait jamais vu les universitaire aussi... Endormis... Mais cela n'allait pas durer...

Jay72 a écrit:
Jay regardait tout ce petit monde s’agiter, c'était vraiment le bordel général, ils étaient tout plus ou moins éparpillé partout.
Cela le faisait sourire, il écoutait chaque petit bout de conversation de chacun quand tout à coup une PVPP arrivas vers lui, il essayas de se rappeler de son nom, mais il y avait tellement d'élèves que son nom ne lui revenait pas.


Bloen : Je ne sais pas si tu connais mon nom, je suis Bloen. Tu es Jay, c'est bien ça ? Franchement, c'est abusé de nous réveiller si tôt ! Et pour quoi en plus ? Elle parlait de courir avant d'aller en cours ? Moi, je cours si on me poursuit avec une hache et encore ...

Jay : Oui c'est ça je m'appel Jay *lui fait un sourire* tu as une bonne mémoire, je doit avouer que moi je ne me rappelais plus du tient, trop d'élèves pour ma petite mémoire. Oui en effet, quatre heure du matin c'est un peut tôt, mais bon un peut d'entrainement ça ne peut faire que du bien non ? Ça entretient en forme, on courras en semble si tu veux, et à ton allure je ne pense pas que ce seras une course, enfin j'espère parce que moi et la course ça fait deux.


il la regarda se frotter les yeux, le réveille était dure pour tout le monde visiblement... il essayas de voir si d'autres élèves de sa maison allaient arriver, mais ils semblaient arriver au compte goutte... il espérait ne pas devoir aller les chercher.

arzhela a écrit:
A vive allure, elle arriva dans le jardin, sa lourde besace à l’épaule..

La fraicheur fit frissonner Arzhela qui n’eut pas le temps de se réchauffer en avalant une gorgée de sa précieuse gourde.

En réponse au professeur Jason, elle lança


Mais ici aussi y a le tintamarre.

Alors prise d’une envie de réveiller tout ce monde , elle s’ assit un instant et commença à chanter doucement puis crescendo

Debout debout les fainéants , il faut se réveiller rapidement , la rectrice ce matin a des folies dans la tête , debOUUUuuut DEEEEBOOOuuuut LES FAINééééANTS ♪♪♪♫♫ ♪♪♪♫

Alexandre_serna a écrit:
Le gamin arriva après les autres et pourquoi donc ?
Pas par manque de volonté !
Mais parce qu'il avait de plus petites jambes, un plus petit coeur, des plus petits poumons... Voulez-vous un dessin ?
Tous ces organes étaient petits donc il était plus lent et malgré qu'il soit en forme et ait la capacité de courir partout, Alexandre arriva totalement essoufflé.
Il se plia en deux, se tenant le ventre, le visage rouge et transpirant, il allait mourir, il le savait c'était la fin !
Il resta un moment comme ça silencieux, que les autres en profite, parce que la tornade serait bientôt de retour.
Et ça râlait par-ci et ça râlait par là.

Alors ça !
Réveillez son Althiesse Alexandre !

Alexandre aurait bien mis du poils à gratter dans la chemise de la rectrice.
Il la regarda avec un grand sourire, avant de chercher quelqu'un des Sator pour proposer son plan en riant.
Et c'est ainsi qu'en tapant du pied et en chantant la chanson d'un troubadour célèbre, il tâchait de réveiller les grands.


Debout les gars réveillez-vous
Il va falloir en mettre un coup
Debout les gars, réveillez-vous
On va au bout du monde.
*


*Debout Les Gars - Hugues Aufray

Evenice06 a écrit:
Quelqu'un a t'il vue nostre rectrice bien aimée ?

Alors là c'est le pompon!

- Bien aimée..bien aimée...tu te fiches de nous?
Nous réveiller comme ça avec des cris de putois qu'on égorge...non je sais pas comment ça crie un putois qu'on égorge, mais ça doit crier très fort déjà et en plus un putois ça a une de ces odeurs!!!pouahhhhhhh...un peu comme l'odeur de ses doonuts pourris, moisis, bref horribles!
Et oser en plus venir nous faire croire qu'il y a le feu, tout Belrupt se mobilise pour sauver cette merveilleuse, incroyable Institution pour se retrouver à moitié Apoual dans les jardins, et tu oses dire bien aimée?

Mon Jason, va vraiment falloir que tu viennes faire un tour dans mon Cabinet médical, je crois que soit tu nous couves une dépression hors du commun, soit c'est une maladie inconnue encore qui te ronge..

Regarde moi ça ce rassemblement de Cigales!!! Tu te rends compte un peu de ce qu'est notre maison en voyant ça, pas à dire c'est la meilleure!


Elle lance à la cantonnade..

- Merciiiiiii les Cigales!!!!!!

Puis reprend avec Jason, tout en remontant ses braies d'une main et de l'autre remettant droit sur la tête le palmier crinière qui a tendance à tanguer.

Bon alors où elle est la propageuse de mauvaises nouvelles qu'on la noie une fois pour toutes!
Tu sais pas la meilleure punition qu'on peut lui infliger?


Plus bas à l'oreille du Chef Cigalapoual...

- On la met dans une pièce où sur une table on aura mis des tas de bouteilles d'anisette de Nicolas, ouvertes bien sûr pour qu'il y ait l'odeur, mais on lui attache les mains et on lui met un bandeau sur la bouche....Laughing

Elle voit arriver un gamin tout rouge et se tenant le ventre.
Elle ne le connait pas et ne sait pas d'où il vient mais Médecin avant tout, elle se précipite en grommelant..


- Rien ne nous sera épargné, elle va tous nous tuer cette Rectrice..

Bonjour jeune homme, je suis Evenice, Cigale mais Médecin aussi..
Assieds toi là..et respire doucement, lentement..
C'est de courir qui t'a mis dans cet état là? tu viens de loin?

Bloen a écrit:
Bloen finit d'attacher son chignon en écoutant Jay toujours assis à côté d'elle. Bon déjà, elle ne l'avait pas fait fuir, ce qui était déjà une petite victoire pour une timide comme elle. Elle fit mine d'être vexée quand il lui dit qu'il ne se souvenait pas de son prénom. Elle lui tourna le dos croisant ses bras sur sa poitrine.

C'est vexant ça, vil messire !

Elle ne put se retenir de rire et le regarda de nouveau. Il lui proposa de courir avec elle et à son rythme, c'était vraiment une gentille intention. Elle rougit un peu et couvrit ses joues pour qu'il ne s'en aperçoive pas. Elle sourit de plus belle avant de lui répondre plus bas :

C'est vraiment gentil de ta part. Mais les autres vont se moquer de toi après ! Ils vont dire que tu cours comme une fille !

Elle rit doucement et n'écoutait plus les conversations alentour.

Mais s'ils t'embêtent, je peux leur casser la figure si tu veux !

Bloen n'allait pas leur faire bien mal avec ses petits poings mais c'était l'intention qui comptait non ?

Alexandre_serna a écrit:
Une dame s'approcha de lui alors qu'il avait encore les joues rouge de sa course, il se tourna vers elle avec un petit sourire.
Il la regarda et lui sourit, écoutant les instructions, oui cela arrivait, Alexandre écoutait parfois.
Mais c'est surtout qu'il ne voulait pas que ses parents apprennent qu'il était mort, surtout d'une façon aussi stupide que celle-là.
Rien d'héroïque là dedans.


Bonjour jeune homme, je suis Evenice, Cigale mais Médecin aussi..
Assieds toi là..et respire doucement, lentement..
C'est de courir qui t'a mis dans cet état là? tu viens de loin?

Après avoir repris sa respiration, respirant lentement il répondit à la dame.

Bonjour.
Je suis Alexandre et je viens de...


Il réfléchit avant de pointer son bras dans la direction de la maison Sator.

Viens d'chez les Sator, la rectrice elle est arrivée, elle a dit dans 30 minutes de la clepsydre et humpf si on était en retard on avait la punition.

Ce n'était pas exactement la phrase et la façon dont Sofio l'avait dit, mais l'essentiel était là.

J'voulais pas arriver en retard, mais avec mes petites jambes, j'cours pas aussi vite que les grands...
Tu sais pourquoi qu'on doit courir ?
Parce que ça devrait être interdit de réveiller les gens alors que le soleil dort encore !

Jay72 a écrit:
Jay avait cru la vexer quand il eu dit à Bloen qu'il ne se rappelait pas de son prénom et qu'elle s'était tournée dos à lui, mais en la voyant se mettre à rire juste après cela le rassuras et lui sourit.
Ensuite quand il lui proposas de courir à ses coté, elle se mit sûrement à rougir car elle tentas de le cacher en recouvrant ses joues.
Mais il ne dit rien, sinon elle aurait sûrement rougit encore plus, il se contentas de lui sourire encore plus en l'écoutant :


Bloen : C'est vraiment gentil de ta part. Mais les autres vont se moquer de toi après ! Ils vont dire que tu cours comme une fille !

Jay : Oui je courrais sûrement comme une fille, mais ce serait mon choix, et cela ils n'y pourront rien. Et si vraiment ils aiment se moquer gratuitement, tant pis je ne les écouterais pas.

Bloen : Mais s'ils t'embêtent, je peux leur casser la figure si tu veux !

Jay : Nous n’aurons pas à aller jusque la je pense, ce ne serais que leur accorder trop d'importance, et il ne faudrait pas te blesser.


En la regardant, il voyait qu'elle n'était pas vraiment du genre à donner de coups, c'était plutôt une personne qui devait aimer discuter bien que légèrement timide peut-être.

Aielo a écrit:
Aielo arriva dans les jardins en traînant ses chausses, enfilées maladroitement dans le dortoir tantôt. Le froid de la nuit la piqua littéralement et ce réveil là fut plus efficace que le son du cor au clair de lune. La jeune femme promena son regard sur l'attroupement d'étudiants en arrangeant ses cheveux longs en un chignon vite fait, bien fait. Elle frotta ses bras pour se réchauffer un peu et attendit d'avoir l'explication à tout ce tintamarre.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://criket01.forumactif.com
Iris
Iris
avatar

Messages : 2188
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 17
Localisation : Limoge

MessageSujet: Re: Exercices matinaux sous les ordres de la Rectrice   Dim 21 Sep - 10:12

Bloen a écrit:
Bloen se radoucit quand Jay lui annonça qu'elle n'aurait pas besoin de se battre pour défendre son honneur. Il semblait être gentil et se fichant totalement de l'opinion des autres. Elle lui sourit et le regarda longuement. Elle ne l'avait aperçu que rapidement en cours ou dans la maison. Elle ne le connaissait pas, elle ne savait pas d'où il venait mais la conversation était légère presque naturelle. Cela lui faisait un bien fou et appréciait ce moment. Les gens autour d'eux continuaient à vivre leur vie, se rassemblant par maison ou par affinité. Elle regardait distraitement Mad et Sofy d'un coin de l'oeil. Ils étaient les premières personnes rencontrées en Touraine. Ils étaient fous l'un de l'autre mais voir Sofy endormie la soulageait. Elle n'avait pas à entendre les cris stridents de l'ex duchesse appelant son amouuuuur de mari. Mais leur couple donnait envie. Elle rit doucement en repensant à cela et se tourna de nouveau vers Jay pour continuer leur discussion.

J'espère que ça ne te dérange pas que je me sois permis de te tutoyer ? Ce n'est pas mon genre mais bon ... des fois, on tombe sur des personnes avec qui on se sent de parler naturellement, sans fioriture.

Elle lui sourit de nouveau. Elle cherchait toujours à se montrer agréable chaque jour que le Très Haut leur permettait de vivre. Elle triturait malgré tout l'ourlet de sa houppelande ne sachant que faire de ses mains. Elle rencontrait rarement des garçons et ne savait pas toujours de quoi leur parler. Elle aurait bien aimé lui parler de manger, gourmande comme elle était ou alors des cours mais elle se contenta de reparler de leur situation étrange. Quoique loin d'être désagréable, assise au pied d'un arbre dans la fraîcheur de la nuit avec un jeune homme, elle n'allait pas se plaindre.

Tu crois qu'elle est repartie se coucher la rectrice ? Je l'imagine bien nous réveiller puis repartir tranquillement dans ses appartements pour profiter du reste de sa nuit !

arzhela a écrit:
La chanson finie, Arzhela se releva et s’approcha d’ Eve

Elle est où la rectrice maintenant ? J’espère qu’elle n’est pas repartie dans son lit bien au chaud.

Puis elle observa un autre groupe et reconnut Jay

Elle le salua en lui criant

Coucou, TU ES LA TOI AUSSI ?

Elle brandit avec sa main sa gourde

Viens donc avec tes amis boire un peu de se fortifiant réchauffant

sofio-de-Valmonte a écrit:
Tirée de la dernière maison réveillée, la foule s'était agglutinée dans le jardin. Ils avaient l'air assez remontés pourtant elle y avait mit de la douceur dans le réveil matinal.

Qu'ils semblaient bruyants tous, ils usaient de leurs souffles alors qu'ils en auraient besoin pour courir.

Le cor en main encore, elle souffla un bon coup dedans, histoire de se faire entendre.



TUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTUUUUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT


Il est bon pour vous! de prendre l'air..... gardez vos forces, quand vous aurez fait par 4 fois le tour du parc, il sera l'heure du petit déjeuner, doonut's à volonté.

Tâchez d’être courtois envers vous, ce n'est pas parce que les Cigales ont traités les PVPP de moues défraichies, ni parce que les sator ont des têtes de premiers de la classe, comme disent les quatre vents, qu'il ne faut pas garder le sourire, remarquez je cherche encore la signification du mot , bougre d'ectoplasme de moule à gaufres c'est ce que les PVPP disent des cigales...


Puis l'air de rien, un sourire en regardant Sofy.d


coiffez vous madame , coiffez vous!

Allez en petites foulées!

sofy.d a écrit:
Sofy se rencogna contre son mari, laissant ses lèvres courir sur son cou alors qu'il l'a porté, mais pour elle c'est du lit au pied de la cheminée...mais si c'est bien devant le feu les moments intimes...
Le contact de l'eau froide se répandit sur sa peau par des frissons qui finirent par la tirer du sommeil, une bonne fois.
Elle grogna en se secouant et en jetant un oeil furieux à son mari


C'EST FROIIIIIIIIIIIIIDDDDDDDDDDDD !!!

Pourquoi tu m'as mit dans l'eau hein ?..J'étais bien dans tes bras ...


Elle en sorti d'un pas décidé en réfléchissant à une vengeance sure et cruelle, aussi mauvaise que celle d'un réveil glacé au lieu d'un réveil doux.


Tu vas me le payer hein !
Tout les coups sont bon oublie pas !


Elle le rejoint sur la berge en grognant de plus belle quand la voix de Sofio la fit se retourner et que celle ci s'adressa à elle pour une histoire de...coiffure. Du coup, elle changea de direction, sa tenue, boff le dernier de ses soucis pour le coup.

Ah nan mais nan hein ! C'est votre idée le froid de la rivière ? Je veux bien courir mais vous êtes la rectrice...et de surplus la prof en sciences militaires...Montrez nous un peu comment court quelqu'un aguerri à l'armée ! Sinan je bouge pas ! Nan mais nan !


Et Sofy dans son mauvais réveil de poser les mains sur ses hanches sans se soucier de sa tenue ou de ses cheveux.

Elle se tourna vers les autres étudiants rassemblés et haussa la voix pour se faire entendre


N'EST CE PAS QU'IL FAUT QU'ELLE NOUS MONTRE COMMENT ? NOUS SUIVRONS SON EXEMPLE !


Après tout nous aussi on peut débouler dans son bureau et mettre le bazard

Elle esquissa un sourire envers la rectrice.

Jay72 a écrit:
Jay commençait à apprécier Bloen, ils s'étaient vite mis à parler de tout et de rien. Cela plaisait à Jay car il se dit qu'ils passeraient sûrement l'année ensemble voire plus s'ils continuaient tout deux les études.

Bloen : J'espère que ça ne te dérange pas que je me sois permis de te tutoyer ? Ce n'est pas mon genre mais bon ... des fois, on tombe sur des personnes avec qui on se sent de parler naturellement, sans fioriture.
Jay : Oh non du tout ça ne me dérange pas, je préfère le tutoiement ça rapproche plus vite les gens. Et puis nous avons des cours en communs, et surtout nous avons la meilleur des quatre maisons !!
Bloen : Tu crois qu'elle est repartie se coucher la rectrice ? Je l'imagine bien nous réveiller puis repartir tranquillement dans ses appartements pour profiter du reste de sa nuit !
Jay : Hum aucune idée, possible qu'elle soit aussi partie dans les cuisines ce prendre un bon petit déjeuner et nous piquer tout ce qui as de plus bon...


Rien qu'en pensant au petit déjeuner qui les attendrais après, il entendit son ventre gargouiller brillamment.
Ensuite il y eu Arzhela qui l'interpella :


Coucou, TU ES LA TOI AUSSI ?

Elle brandit avec sa main sa gourde

Viens donc avec tes amis boire un peu de se fortifiant réchauffant

Jay se demanda quel genre de fortifiant c'était, c'était sûrement un alcool fort et il ne tenait pas trop à commencer à boire si tôt le matin.
Il voulu trouver un moyen de refuser son offre, mais il fut sauvé par la rectrice qui arrivas et qui annonças les hostilité en disant qu’apparemment le cigales traitaient le PVPP de moule défraîchie, ou de morue défraîchie... un truc comme ça quoi !
Jay regardas donc Arzhela, Jason et tout le groupe des cigale


Alors comme ça on est défraîchie ? Qui as osé dire cela ? Qu'il vienne en face nous le dire ! Nanmého ...

neuville a écrit:
Hein !

Mais qu'est-ce qu'elle racontait là ?
À petites foulées...À petites foulées !!!! Non, mais HO !
Il ne savait pas qu'il y aurait des exercices physiques à faire ! Dans quel pétrin il s'était encore mit ! Pffff !

Tout ce qu'il voulait s'était retourner se coucher et finir sa nuit...Retourner dans les bras de sa blonde...Ou une brune...Il savait plus très bien.
Toujours couché sur le dos dans l'herbe arrosée de la rosée du matin, il se mit à sourire à se souvenir.

Oui, et courir...Elle en avait de bonne dame Sofio !Il était arrivé sans ses bottes ! Il avait d'ailleurs les pieds gelés !
Bon, il fallait peut-être des malades pour les professeurs de médecine mais bon, il était pas très chaud, c'est le cas de le dire, pour jouer ce rôle !

Se remettant debout, il respira goulûment l'air du petit matin...Cela lui rappela la fin de ses gardes sur les mus de Saintes.
Cet air vivifiant...Mais au moins là, il faisait calme ! Ici, tout le monde braillait comme des ânes ou des ânesses en ruts.

AHHH ! Donc, s'il comprenait bien, le feu n'était qu'un canulars de potache pour les réveiller tous et voir leur réactivité à un évènement inattendu.
Et bien, côté "réactivité", Neuville aurait préféré des exercices bien au chaud sous les draps...Courir ! Quelle idée !
On coure lorsque l'on a un chien aux fes*** pas pour le plaisir, qu'est-ce que c'était encore que cette idée farfelue...

sofio-de-Valmonte a écrit:
Y avait des défraichis
Y avait des réfractaires, dont elle notait le nom mentalement.
Y avait des incrédules, même le fils du grand prévôt, il avait l'air d'être ailleurs.
Des étudiants de toutes les facultés, dont la décoiffée qui appelait à la révolte.

Un tour du cerveau plus tard, car à 5 heures du matin, il ne fallait pas croire qu'elle n'était pas endormie comme les autres et son cerveau trouva la parade.


Et qui va compter, comptabiliser? si je cours aussi?

Je parie que vous n'avez pas encore débuté car au fond....les uns et les autres avaient raison et qu'aucune maisons ne peut courir plus vite que l'autre....

Bloen a écrit:
Jay parlait de petit déjeuner. Bloen sentait déjà l'odeur des miches de pain, du beurre et de la confiture. Le lait chaud avec du miel appelait les tartines à plonger dedans. Son ventre se mit à gargouiller bruyamment et elle toussota pour cacher le bruit. Une jeune fille héla Jay et leur proposa de boire un coup. Nooooormal à cinq heures du matin ! Elle croisa les doigts pour qu'il refuse l'offre. La rectrice arriva avant qu'il ne puisse répondre. Il sembla soulagé et elle se dit qu'il ne devait pas non plus faire parti de ceux qui buvaient de bonne heure.

Bloen avait mal à la tête à entendre beugler le cor de la rectrice. Elle se boucha les oreilles. Elle l'écouta tentant de mettre la zizanie entre les maisons et elle vit Sofy la défier de montrer l'exemple pour ce qui était de la course de bon matin. Elle se retourna vers Jay qui semblait avoir pris le parti de jouer le jeu des guéguerres entre les maisons.

Sofy a raison ! Elle devrait nous montrer l'exemple au lieu d'utiliser son cor à tort et à travers !

La blonde mit ses mains en porte voix et soutint Sofy dans sa démarche.

Allez-y Dame Sofio ! Montrez-nous comment on court !

Bloen pas tellement téméraire se fit toute petite et se rapprocha de Jay pour se cacher derrière lui autant qu'elle le pouvait en riant. Elle lui dit tout bas presque dans l'oreille :

Me balance pas hein ! Et n'oublie pas que tu m'as promis de courir avec moi !

La rectrice venait de trouver la parade pour ne pas avoir à faire la course. Elle tapa du pied par terre et heureusement, elle n'avait plus ses poulaines à grelots qui l'auraient immédiatement trahies.

sofy.d a écrit:
Sofy sourit à Bloen qu'elle avait entendu et des deux mains fit signe aux autres d'en ajouter ....

Allez Rhoooo...vous allez pas vous laisser faire si facilement !!!
C'est quoi ces étudiants là ! Elle est toute seule et nous sommes ...nombreux !


Elle sourit en regardant la rectrice et se mordilla l'index un instant, jetant un regard vers son mari, un de ceux qui disent..."j'ai une idée !" avant de répondre


Nan mais...d'abord vous courrez pour nous montrer comment et combien...vous compterez en même temps histoire que nous ayons tous bien compris...
Pis quand vous aurez finit, vous vous reposerez et nous vous remplaçons. Facile et vous serez sure que nous suivrons bien les instructions avec l'exemple.



Et Sofy de s'assoir, sourire engageant sur le visage, regardant les groupes d'étudiants comme pour les encourager à faire pareil.


Je suis toute attentive là pour bien comprendre...

Evenice06 a écrit:
Elle n'a pas envie de courir du tout, manquerait plus que ça, avec ses braies qui descendent tout le temps et sa crinière palmier style ça

qui fiche le camp tout le temps aussi...non non et non!

Alors elle se met à crier... hurler même...


- Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!!

Les Cigaaaaaaaaales......et tout le monde, toutes les maisons...allez...allez...allez... tous ensemble!!!!!
Sur Sofio......

Orome... a écrit:
Les premières nuits à dormir dans ce dortoir m'étaient très pénibles pour la bonne raison que je n'arrivais pas à m'endormir. Mais c'est quand je retrouve un bon sommeil qu'une espèce de tarée.. bein oui j'ai quand même reconnu la voix d'une femme.. réveille tout le monde en hurlant. Me lever très tôt ne me dérange pas car je suis déjà un lève tôt. Mais là il n'est pas vraiment l'heure de se lever. Certains disent qu'il y a le feu. Je ne sens rien ni ne vois rien qui brûle. Je me lève quand même. Des étudiants s'agitent de toutes part. Il n'y a pas le feu non plus. Je ne tarde pas à rester dans ce dortoir. Pas envie de finir en fumée. C'est donc en pyj que je file dans le jardin.

C'est quoi tout ce remue ménage ? Que font tous ces gens dans le jardins en pleine nuit ?

Jason_de_Vissac. a écrit:
Il voit de plus en plus d'étudiants arriver dans les jardins.... Dommage que les profs soient absents, à part Eve, lui et bien sûr oh miracle elle arrive enfin. Celle à cause de qui ils sont tous là, Celle qui a des insomnies, l'empoisonneuse aux donuts, que dirait il encore.....

Eve tu as raison les Cigales sont venus en masse, les autres maisons sont bien représentées mais comment attribuer des points à ceux qui ne portent pas encore leurs fanions de maisons.....


Il est interrompue par le cri d'une femme et en se retournant voit Sofy hors d'elle sortir de l'eau trempée emmitouflée dans un mantel. Intéressant elle allait lancer une nouvelle mode, bien plus agréable à regarder que miss décoiffée avec une touffe sur la tête et des braies immenses.

Mais ce ne sont pas les étudiantes qu'on doit noyer, enfin bon quand ils sont d'une maison autre que la nostre je dis pas...

Il aperçoit Neuville vautré dans l'herbe

Neuville c'est plus le moment de dormir allez Zou debout.

Puis se retournant vers So qui tente de les faire courir, mais bon faut pas pousser non plus.

Sofy a raison, tu veux courir et bien montre nous donc... Et puis si tu n'est pas assez réveillée Eve à raison nous pouvons te donner un bain dans la rivière faute de lavoir pour le moment.
Quant à nous faire ingurgite'r des donuts en guise de premier repas de la journée, pour ma part je te conseille de réserver ça aux absents.


Ben quoi normal non ?

D'abord ils ont tord les absents et si tu veux j'ai les noms.

Sinon les PVPP ont dit je te cite que nous les Cigales sommes des ectoplasmes de moule à gaufres ? Et bien que leur chef vienne me voir qu'on en discute d'homme à homme où d'homme à femme. Même pas peur.
Les PVPP n'ont pas été traités de mous défraîchis, mais d'absents juste voir d'inexistants.


Non mais une Cigale n'allait pas accepter ce genre de chose nanmého.....

Iris001 a écrit:
Iris toujours en retrait assise sur les marches non loin du spectacle qui se passe dans l'allée du jardin ,s'imagine être au théâtre de la grande place de son marché a Montélimar quand les roulottes des bohémiens avaientt séjournés quelques jours ,elle écoute , sourit , presque elle se serait levé et aurait applaudit l'arrivée de la grande actrice "Sofio" et cette scène ou tous les acteurs cris , enfin surtout une

Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!!


Iris ne regrette pas sa sortie nocturne ,mais quand elle entend

Sofio a écrit:
Il est bon pour vous! de prendre l'air..... gardez vos forces, quand vous aurez fait par 4 fois le tour du parc, il sera l'heure du petit déjeuner, doonut's à volonté.

Elle se lève sans bruit ,sans se faire voir ,et doucement a pas de loup ,rejoins la tite porte du côté , et tout comme a l'entracte quitte la salle et vite très vite dans les marches ,après tout on a dit de courir on a pas dit vraiment vers ou, donc elle longe le couloir ,revient heureuse se rallonger , se couvre de sa couverture bien chaude , et en souriant ferme les yeux

Orome... a écrit:
A croire que je suis transparent mais je connais désormais le nom de la personne qui nous a tous réveillé. Ma professeur de sciences militaires. Mais là nous ne sommes pas en cours.

Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!!


Jason_de_Vissac. a écrit:
Un cri le fait sursauter

Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à l'eau!!!

en se retournant il vit Orome et rit

Bravo Orome, au moins les Cigales sont en force et bien réveillées à ce que je vois....




_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://criket01.forumactif.com
Iris
Iris
avatar

Messages : 2188
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 17
Localisation : Limoge

MessageSujet: Re: Exercices matinaux sous les ordres de la Rectrice   Mer 15 Oct - 10:09

Legohan a écrit:
A chaque session, c'est toujours la même chose.
Un réveil tonitruant de la part de la rectrice.
Il ce lève les cheveux en batailles.
C'est en caleçon qu'il se rend dans les jardins sans avoir même pris le temps d'aller manger un bout et ce laver.
Des étudiants et des profs hurlé de jeter Sofio à l'eau.
La rousse ne mérite que ça.


Sofio à l'eau!!! Sofio à poil!!! Sofio à l'eau!!! Sofio à poil!!! Sofio à l'eau!!!

Alexandre_serna a écrit:
Et la dame alors ? Pfiiiiout disparu !
Pas même une réponse, sans doute ne l'avait-elle pas la réponse ?
Enfin Alexandre regarda les adultes, il croyait rêver.
Et pourquoi donc avait-il cette impression ?
Parce qu'ils faisaient tout ce qu'un adulte n'autorisaient pas à un enfant de faire.
Alexandre comprit, les adultes jouaient aux enfants et les enfants jouaient aux adultes et prenaient le pouvoir.
Alexandre ramassa une branche de bois, il la mit dans sa main gauche et tendit son bras gauche.
Il fallait défendre la pauvre rectrice de ces enfants-adultes.


STOOOOOOOOOOOOOOP !

Et de les regarder tous, agitant son petit bras.

On dirait des enfants !
Même moi j'fais pas ça !
Z'êtes pas très malins !
Quand on veut se venger de quelqu'un on fait discrètement !
Ou en plusieurs fois !
Vraiment vous les adultes faut tout vous apprendre !


Et il la passa tous en revu, ils étaient mignons dans leurs tenues si belles, lors si belles coiffures.
Le mythe de l'adulte venait de s'effondrer et Alexandre n'aurait plus aucunement peur des adultes puisqu'il venait de les voir dans une situation des plus embarrassantes pour eux.


Pis là, vous fêtes de la rébellion !
Les révoltes elle sont punies !
FOI d'Althiof !!!

Par contre...

Se tournant vers les cigales.

Vous pouvez mettre les cigales à poils. Afin qu'elles portent réellement leurs noms.

A l'attaaaaaaaaaaaaaaaaaaaque !!!

Et de bondir vers les cigales !
Espérant sauvé ainsi Sofio de cette bande de fou enragé !

Jason_de_Vissac. a écrit:
Il acquiesçad'un signe de tête à Lehogan qui venait d'apparaître. Mais son attention fut attirée par Alexandre qui se trouvait à portée de main. Il commença par l'écouter puis.

Alexandre_serna a écrit:
Se tournant vers les cigales.

Vous pouvez mettre les cigales à poils. Afin qu'elles portent réellement leurs noms.

A l'attaaaaaaaaaaaaaaaaaaaque !!!

Et de bondir vers les cigales !
Espérant sauvé ainsi Sofio de cette bande de fou enragé !

Non mais il avait mangé trop de Donuts ou alors il caressait So dans le sans du poil. Mais bon on ne défiait pas une Cigale ainsi, il allait voir de quoi elles étaient capables. Il fit un pas en avant et le souleva de terre en le mettant sur son épaule comme un vulgaire sac de blé.


Dis moi cousin, tu n'as pas peur des représailles en proférant de telles menaces vis à vis de nous ? Aimerais tu prendre un bain matinal ? Dis moi, je serais heureux de te satisfaire.

Il éclata de rire et se tourna vers les Cigales.

Alors les Cigales je fais quoi de ce jeune damoiseau ? Ne me demandez pas de quelle maison il est, il a oublié de coudre son blason, donc c'est comme si les trois autres maisons nous lançaient un défi.

Evenice06 a écrit:
C'est pour le préserver de Sofio qu'elle avait lancé son cri et voilà comment il les remerciait elle et les Cigales?
Alors aussitôt elle répondit a Jason..


- A l'eau avec Sofio!!! A l'eau avec Sofio!!! A l'eau avec Sofio!!!
Ca va lui apprendre à choisir mieux ses amis!!


Puis doucement à Jason...

- Juste pour lui faire peur hein! Ne le fais pas vraiment, il attraperait mal dans l'eau glacée .... Wink

Alexandre_serna a écrit:
Mon blason est celui des de La Serna !!!
Et ma maison est Sator !
Ca tordra vos têtes !
Ca tordra vos esprits !
Ca tordra vos os !
Parce que Sator mille sabooooooooord


Et d'agiter ses petits poings, c'est qu'il ne se laissait pas démonter face à cette brochette d'adulte.
Et puis il avait l'avantage d'être tout mignon, tout gentil !
Et si jamais ça ne suffisait pas : il pourrait parler jusqu'à les saouler !
Ils seraient tous saoulent des paroles du garçon.
Parce que oui : Alexandre était un garçon et non pas un homme !


J'ai pas peur de personne !!

Sauf que le nain s'était retrouvé sur l'épaule tel un vulgaire sac de blé.
Il avait pris ses rêves pour des réalités, il se voyait déjà courir au loin.

Il tapa cependant les fesses de Jason avec son bout de bâton, son fanion des Sator.


Essaye de m'attraper pour voir !

BASTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !


Certes, il était déjà attrapé, certes il était coincé, mais certes il se sauverait.
Et tel un vers, Alexandre s'agita dans le dos de Jason, quitte à tomber sur la tête.

Aielo a écrit:
Aielo regardait et écoutait tout ce remue ménage d'un air perplexe. Il allait y avoir du monde à l'infirmerie pensa-t-elle. En plus quelle idée de les faire se lever, à jeun et épuisés, pour faire des tours de parc. Et cerise sur le gâteau, ils finiraient par se goinfrer de gâteaux trop sucrés et trop gras.... La jeune femme haussa les épaules.

"N'importe quoi... Autant commencer par les gâteaux ! Ça sera beaucoup plus sain pour le corps... ", ne put-elle s'empêcher de dire à voix haute.

La brunette profitait des cris revanchards des étudiants pour s'éclipser discrètement à la recherche des gâteaux. Soudain une voix familière lui fit tourner la tête.

Essaye donc de m'attraper !

BASTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAa !

Aielo s'arrêta et eut un sourire malicieux en voyant le jeune Alexandre courir une branche à la main, en guise de fanion rebelle.



Mael de Kerdraon a écrit:
Le raffut est tel que je finit par pointer le bout du museau au beau milieu de ce bordel.

Quand on veux vaincre un monstre, il faut lui couper la tête. On veux se payer les cigales, alors qu'on jette Evenice a l'eau !

Evenice a l'eau ! Evenice a l'eau ! Evenice, a l'eau !


Et c'est le moment de foncer doit sur Evenice pour l’attraper façon sac de patate par dessus l'épaule, c'est sur, elle allait finir a l'eau.

Evenice06 a écrit:
Elle regarde le gamin, elle regarde Jason, puis le gamin puis Jason...

- Dis tu l'as laissé filer??? mais regarde moi ça, c'est qu'en plus il est venimeux ce p'tit vaurien!Attends tu vas voir la raclée que tu vas te prendre sale gosse mal élevé!

Et elle se met à courir vers le mioche qui brandit une branche comme un fanion, oui ça ralentit forcément en tenant ses braies et le palmier crinière!

- Les Cigaaaaaaaales....le premier qui l'attrape aura l'Anisette de Nicolas, l'Hypocras de Jason et mes Jus de fruits à volonté!!!!

Entend les propos de Mael...et hurle...

Quand on veux vaincre une équipe, il faut lui enlever son Chef..

- Mael à l'eau! - Mael à l'eau! - Mael à l'eau!


Et elle se met à courir de plus belle!!! au détour du chemin, un fourré, elle enlève vite ses braies qui la gênent tant et se trouve vêtue d'une espèce de caleçon un peu long.
Là, elle reste tapie dans le fourré sans faire de bruit pour laisser passer la meute!

Jason_de_Vissac. a écrit:
Le gamin se tortillait comme un vulgaire vers de terre au bout de sa ligne lorsqu'il pêchait, mais il avait de la poigne grâce à So qui avait veillé à lui faire faire des pompes tous les matins lors de leurs voyages à bord de l'Ardente.


Tu peux gesticuler tant que tu veux, je te tiens fermement. Eve regarde par ici c'est pas lui qui fuit ...

Maintenant si les Sator veulent le récupérer ils devront payer le prix fort. Personne ne défie les Cigales en vain.

Evenice06 a écrit:
La meute est passée et ne l'a pas vue..
Elle sort tout doucement de son fourré et rejoint Jason sans passer par le chemin habituel.

Certes sa tenue laisse encore plus à désirer, mais entre deux maux il faut choisir le moindre et en l'occurrence le moindre c'était d'arriver à échapper à un Mael en furie et devenu complètement fou.


- Tu m'as fait peur, Jason, j'ai cru que tu avais laissé filer le gosse..
J'espère que les autres maisons vont continuer à courir après Maël et sa bande de ploucs!


Elle sort de sa besace un flacon de boisson que Jason aime bien et le lui tend...

- Tiens pour nous redonner des forces!

Mael de Kerdraon a écrit:
Ha oui ?

Hé hop un placage en règle du Jason en manque d'argonautes et le petit est libéré, nan mais ho !

Pas touche a notre mascotte !

Les cigales, je vous propose de régler notre différent par un duel d'un genre particulier !

Ici même dans ces jardins je vous propose d'organiser le concours du plus grand mangeur. Celui qui l'emportera aura démontré sa domination. Alors les Cigales, vous relevez le défit ou vous avez trop peur de perdre contre les Sator ?


Alexandre_serna a écrit:
Et voilà ce à quoi servait les chef de maison, à sauver les mascotte.
Et Alexandre libéré, regarda Jason, agitant son fanion accroché à sa brindille.
Heureusement que Aielo la lui avait donné, sinon il aurait été perdu, mais vraiment perdu.
Il attendait à côté de Mael dict the boss of Sator's House.
Après the House of cards...
Mais là, nous nous égarons, le narrateur ne prend pas gare et s'égare.
Breeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeef.


Alors ?

Mael de Kerdraon a écrit:
Chaque équipe nommera son représentant pour cette épreuve, le représentant qui aura manger le plus fait gagner sa maison, alors les cigales ? on ose plus rien dire des que ça devient sérieux ?

Jason_de_Vissac. a écrit:
Il attrape le flacon et d'un coup de dents fait sauter le bouchon avant de boire.

Merci Eveeeeeeeeeeeeeeeeeee

Arf le voilà au sol, pris par surprise. Pff quel lâche ce Maël. En plus il cache son visage le fourbe.

Eve rattrape le gaminnnnnn

Non mais ça va pas de me plaquer ainsi et par derrière visage masqué...

Alors tu défie les Cigales à un concours de mangeurs ? non mais franchement t'a pas autre chose de plus palpitant, parce que si tu penses aux donuts alors j'accepte si vous commencez à manger. Nous on regarde, comptabilise et on y va.

plus bas à Eve

Dis tu me prépare une potion anti donutite s'il te plaît ?

sofio-de-Valmonte a écrit:
L'attention détournée sur le gamin, elle lui en sera reconnaissante à tout jamais. Un instant tentée par le pousser au devant de la scène, une vision lui apparait , celle de Althiof et son air mal aimable la menaçant.

vous n'avez pas honte, de vouloir attraper le plus petit ? d'accord c'est mieux lui que moi mais ...... par contre je vais faire un geste en votre faveur, qu'importe votre défis mais les gagnants seront exemptés de doonut's cuvée 1402 pendant 1 mois.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://criket01.forumactif.com
Iris
Iris
avatar

Messages : 2188
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 17
Localisation : Limoge

MessageSujet: Re: Exercices matinaux sous les ordres de la Rectrice   Mer 15 Oct - 10:15

Jason_de_Vissac. a écrit:
Il observe So se demandant si c'était du lard ou du jambon sa promesse. Parce que bon exemptée de cuvée 14002 voulait pas dire de toutes les fournées. Ben quoi il la connaissait la rectrice. Elle savait y faire.

Heu rectrice adorée de tous si tu nous exemptais de donuts tout court sans parler de cuvée

Ben quoi il fallait tenter le coup après on verrait bien. Bon il réfléchit

Bon alors ce défit ? A part manger ? Suis pas très pour le gaspillage moi. Pourquoi pas plus quelque chose de physique comme une course en sac ou un tir à la corde. Histoire de ne pas trop vous ridiculiser tout de suite.

Mael de Kerdraon a écrit:
Il n'y aura pas de donut au défit, il s'agira de tarte franchement préparée, puisque les cigales ont peur, nous allons vous rassurer une peu. Pour cette épreuve, il nous faut un homme grand, bien battit robuste et l'appétit d'ogre, j'ai nommé notre mascotte, Alexandre !

Alors les cigales un défit est un défit, qu'il vous plaise ou pas.

Si vous voulez nous affronter autrement, lancez votre propre défit, mais si vous refuser le notre, vous ne serez rien de plus que des couard de cigale !

Orome... a écrit:
J'observe. J'écoute. Et.. Je veux bien relever ce défi..un regard vers les cigales.. Allons les amis ne fuyons pas devant quelques morceaux de tartes.. sourire.

neuville a écrit:
Il se gratta la tête en regardant tous ces gens..

Mais qu'est-ce que je fais ici, au p'tit matin et pieds-nus se dit-il ?

Il salua tout le monde de la main en se redirigeant vers la porte menant vers les bâtiments, il devait se préparer pour le prochain cours, se laver et surtout manger quelque chose...Il avait l'estomac dans les bas !...

Il rit doucement...Et des bas, il n'en avait pas...Enfin, si !Parfois, des hauts...et des bas !!!!

Il se mit à rire franchement de son jeu de mots stupide tout en essayant de ne pas marcher sur un cailloux...
Trouvant la porte, baillant à s'en décrocher les mâchoires, il essaya de se rediriger vers les chambres...Avant tout, il devait reprendre sa nuit là où il l'avait laissée .

sofio-de-Valmonte a écrit:
Du doigt et magistral elle montra Neuville qui tentait de se défiler.

Ca commence mal pour les cigales, y en a qui fuit...

Jason_de_Vissac. a écrit:
Il regarda enfin tenta de regarder l'homme sans visage.

Soit tu veux ce défit nous le relevons, pour le prochains je te garde un chat de ma chienne.

Orome sera donc nostre représentant.


Il observa les Cigales et fit un clin d’œil. Puis se tournant vers le chef des Sator.

Bien et qui va préparer les tourtes ?

Il se déplaça sur le chemin de Neuville et avança sa jambe sur lequel le fuyard s'affala

Neuville, une Cigale ne se défile pas... Allez avec nous. Les Sator ont lancé un défit aux Cigales et bien soit relevons le, mais tous ensemble.

arzhela a écrit:
Touchée au vif , Arzhela se rebiffa et se rallia à son groupe

Vite les Cigales à nous le trophée des plus tartes

Elle courut dans tous les sens pour rassembler le groupe

Merdouille, où est la meneuse ?

Elle chercha partout , et n’en finissait pas de cavaler de tous cotés, ouf, enfin, elle vit Jason et resta près de lui pour le suivre et relever le défis

neuville a écrit:
On lui avait fait un croque en jambe....UN CROQUE EN JAMBE NONDIDIOU de NONDIDIOU.....!!!

Neuville se releva d'un bond, d'un seul (pfiou !! qu'elle souplesse) et attrapa comme à la soule le professeur de maintien qu'il plaqua au sol, le retournant comme une crêpe, il s'assit sur son ventre...

Le regardant droit dans les yeux...(on entends des tambours faire ratatam...ratatam...ratatam...Le suspens est entier...)

Mon cher amis, le denier qui m'a fait un croque en jambe flotte le bide à l'air le long d'une rivière avec la tête à l'envers.

(WAOUH, je fais des vers s'en en avoir l'air, cool! Laughing )

Le regardant en souriant...

Mais comme vous êtes professeur et qu'il se trouve en notre présence de nobles dames..Je ne vous tuerai pas !
Mais...Mais...Il se trouve que hier, j'ai mangé des "fayots", vous savez ces gros haricots !Haaaaa! J'adore ça !
Pour votre punition, je sens que mes intestins ont besoins d'être soulagé...


Neuville fit un pet puant et très bruyant qui aurait fait mourir sur place un putois puant ne s'étant plus lavé depuis dix jours.(si du moins les putois se lavent..J'en doute...Very Happy )

Tenez ! Et pardonnez-moi d'avance...Je n'ai pas suivis, mon cher ami, vos cours de maintiens et je n'arrive pas encore à bien prononcer avec mon c**.


Sur ces paroles, il refit un long gaz immonde puis se releva en souriant au professeur.

Sur ces bonnes paroles...Je vous souhaite un bon appétit !

Orome... a écrit:
Une cigale s'est défilée mais aussitôt rattrapée par Jason. Outch.. Je ne voudrais pas être à sa place. Le pauvre plaqué au sol. Et pire de tout ! Subir le supplice du pet. Légolas sort de ce corps ^^. Pauvre Jason.

A l'attention de la cigale qui pète.. Dégonflé va ! Même pas peur ! A celui qui a proposé les tartes... Bon elles arrivent ces tartes ?!

sofy.d a écrit:
Sofy détourna son regard de la rectrice pour le diriger vers les deux groupes qui se formaient et voir la mascote s'agitait et crier puis entendre le défis.

Hoooo bordel ! je vais louper le meilleur moi


Elle sauta sur ses pieds et rejoignit le chef de maison et le petit Alexandre ainsi que les autres SATOR, elle arrangea le mantel en marchant et glissa ses doigts dans ses cheveux encore trempés et au bout de plusieurs passages secoua fermement la tête.
Un regard à gauche et à droite et une esquisse de sourire en faisant signe aux Sator de les rejoindre.




Evenice06 a écrit:
Elle regarde tout ça et n'en croit pas ses yeux...
Elle prend Arzhela par les épaules et la met à l'abri puis se dirige vers Neuville en lui disant d'une voix douce, en le prenant par le bras et lui montrant le peu de vêtements qu'elle a sur elle..


- Neuville ....
Tu es Cigale, tu as été bien accueilli il me semble, tu vas pas nous laisser en plan quand même...
Si on ne relève pas le défi, tout va retomber sur moi parce que Maël m'en veut..Tu ne vas pas le laisser me fiche à l'eau lui et les siens?
Regarde déjà dans quel état je suis...

Orome se propose, relevons le défi s'il te plaît...parce que la solidarité doit être la plus forte et que sans vous tous ben je ne suis rien..

Jay72 a écrit:
Jay attendait toujours son petit footing matinal, mais visiblement il n'était plus à l'ordre du jour.
Les cigales avaient été défié par les Sator, un genre de concours ou il fallait manger le plus de tarte possible.
Qu'il en soit ainsi, mais Jay avait terriblement faim et il ne supporterais pas de les voir manger devant lui,
il se tournas donc vers Bloen :


Dit moi, tu veux les regarder se goinfrer ?
Moi je préfère aller au réfectoire et manger bien tranquillement, tu m'accompagne ?


Il lui sourit et espérait qu'elle allait dire oui, il l'aimait bien et il n'avait pas envie de manger seul.

Jason_de_Vissac. a écrit:
Il repousse Neuville. Eve lui tient le bras comme ça il tombe pas.

Heu si on commence à se battre en membre de la même maison on passe pour des imbéciles aux yeux des autres. En plus vous me parlez d'avoir mangé un met inconnu dans nostre royaume. Je ne savais point que vous veniez d'ailleurs.


Bon allez, allons donc voir Orome et mettre en place ce défit qui concerne les Cigales dans leur ensemble. Vous participez ?


Il rejoint Orome

Alors tu es prêt à manger des tourtes ?
Nous allons devoir demander à Georgette de les préparer. Vue que nous sommes les offensés, si on veut, as tu des préférences ?



Invité a écrit:
Deux maisons se disputaient pour savoir qui allait manger le plus. Bloen regarda Jay et lui sourit. Elle rêvait d'un bon repas et les entendre parler de tarte la rendait encore plus affamée. Surtout que ça se passait entre les Cigale et les Sator donc les PVPP allaient pouvoir déserter mais en toute discrétion.

J'adorerais manger avec toi Jay ! Je rêve depuis que j'ai posé le pied par terre de tartines bien croustillantes et d'un lait fumant avec du miel dedans ! Et encore, si je m'écoutais il y aurait du fromage de chèvre ! Mais alors va falloir le faire super discrètement ... J'ai pas l'envie ni l'intention de rester ici des heures encore ... Je veux bien participer mais je ne veux pas tomber dans les pommes parce que je meurs de faim ! On doit trouver un endroit où rentrer sans se faire voir. Si tu connais un passage secret ... Mais faudra pas me sauter dessus dans un sombre recoin ! Quoique ...

Bloen battit des cils puis se mit à rire doucement et se leva. Elle défroissa sa houppelande et la secoua pour faire tomber les brins d'herbe. L'air se réchauffait peu à peu mais il faisait encore frisquet. Bloen lui tendit la main pour qu'il se lève.


Orome... a écrit:
Jason me rejoint. Haan ! Les tourtes ne sont pas encore prêtes ? Et en plus on me laisse choisir. Le choix risquerait d'être très difficile. Sur un ton déterminé.. Je suis prêt ! Sourire.. Je n'ai aucune préférence.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://criket01.forumactif.com
Iris
Iris
avatar

Messages : 2188
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 17
Localisation : Limoge

MessageSujet: Re: Exercices matinaux sous les ordres de la Rectrice   Mer 15 Oct - 10:23

Mael de Kerdraon a écrit:
Oui, afin qu'il n'y ais pas de doute sur la composition des tartes, on demandera a ce que ce soit Georgette qui les fasses.

Je vous donne donc rendez vous ici même mercredi apres midi.

Dici la...


LES SATORS ! A LATTAQUE ! ON LES FOU TOUS A L'EAU !

Alexandre_serna a écrit:
Alexandre le champion, peut-être parce qu'il descendait d'Alexandre le Grand ?
Allez savoir !
Il se tenait là, devant les cigalous.
Les bras croisés sur le torse, le regard déterminé.
Les adultes ne savaient jamais de quoi étaient capables les enfants.

Puis il éclata de rire quand il vit une cigale péter sur une autre cigale.


Hahahahahahahahahahahahaha !
Nan mais regardez-les !
Ils se pètent les uns sur les autres !
Hahahahaha !
Qu'ils sont idiots !
Hahahahahahahahahaha


Et de se tenir le ventre tellement il avait de crampe.
Il écouta ensuite Mael et se jeta avec lui sur les cigales.


Baaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaanzaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
BASTAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

Jason_de_Vissac. a écrit:
Ecoute ce qui se dit et d'un signe de tête fait signe aux Cigales qu'il regagne la maison

Vue que vous avez lancé le défis c'est à nous de choisir les munitions. Mais je vois que vous manquez d'élégance et gérez tout. Normal vous n'êtes pas une Cigale. En tout cas je risque pas de vous reconnaître si je vous croise d'ici mercredi.

Avec moi les Cigales... Les Sator se cachent la face, mais bon allons chez nous nous avons à causer stratégie

Evenice06 a écrit:
Elle lâche le bras de Neuville, comme elle reçoit Alexandre sur elle, parti comme un boulet de canon, elle l'attrape et le pousse vers Maël...
Après tout ce petit morveux et le grand pendard sont de la même trempe, ils ne valent rien ni l'un ni l'autre, donc pas d'égards et en haussant les épaules elle rejoint Jason, Orome et les autres Cigales pour établir un plan de bataille en disant avant de partir.


- Cigales, le défi est lancé, respectueux des règles nous attendrons mercredi puisque celui qui a lancé le défi comme par hasard a besoin d'un délai, peut être histoire de trouver du monde, car pour le moment les Cigales sont bien les plus nombreuses.
Entre nous soit dit, le sujet du défi n'est pas terrible, mais bon c'est à la hauteur de l'imagination de celui qui l'a lancé, n'est ce pas!
Ca laissera juste le temps à Georgette de tout préparer.

En route vers Cigalapoual..

Jay72 a écrit:
Jay pris la main que Bloen lui tendait et se levas.

Je ne pense pas qu'un départ en catimini soit vraiment utile, regarde la plupart sont déjà parti et il ne reste plus que quelques insectes cigaliens et quelques tordu de Sator.
Allez en route je sent déjà la bonne odeur du petit déjeuner qui nous attend !


Il lui sourit et allait commencer à partir quand tout à coup

Heu et sinon c'est ou le réfectoire déjà ?

Alexandre_serna a écrit:
Alexandre jeta son regard le plus noir qu'il lui soit donné et possible de faire à la dame.
Autant dire qu'au départ il l'avait trouvé gentille et serviable et surtout très secourable puisqu'elle l'avait aidé, mais là...
Là, c'en était trop de chez trop. Il se retrouva bousculé et chahuté presque.
Il ne réussit à s'arrêter que dans les jambes de Mael, heureusement qu'il était là le chef de maison parce que sinon il aurait pu continuer sa route très loin.


Peste !

La bonne ambiance ne régnait pas, ce n'était que vacherie sur vacherie, ainsi était-ce ça le monde des adultes ?
Etait-ce ça qu'il allait devenir ?
Lui il voulait juste jouer et rigoler et lancer des paris idiots, il s'en fichait de gagner, le tout était de le faire dans la bonne ambiance.
Il se tourna vers Maël.


Je rentre à Sator, j'vais préparer quelques tours.

Et Alexandre repartit comme il était venu, traînant derrière lui son petit fanion de brindille, légèrement déçu par les adultes.
Martin, Anyel et Léna au moins ils savaient rire des farces, surtout Martin, Alexandre et Martin le duo impossible et improbable dans les tavernes de Clermont.
Vivement que le cour de littérature commence, en attendant le mercredi.

Invité a écrit:
Bloen fit mine de le hisser de terre en riant. Une fois debout, il la dépassait aisément. Déjà petite en temps normal, là elle semblait minuscule à ses côtés. Elle ne lâcha pas sa main et regarda autour d'elle quand il lui dit que le calme était revenu. En effet, seules deux maisons se disputaient et encore le défi était remis à plus tard.

Alors allons-y ! Suis moi ! Non parce que le réfectoire, ça j'ai bien imprimé où c'était !

Gardant sa main dans la sienne, elle le guida pour y aller en continuant de parler.

C'est par ! Tu aurais envie de quoi toi ? Moi je rêve littéralement de lait au miel depuis que je suis levée ! Et de fromage ! J'adore le fromage ! Tu aimes toi ? Chez moi, on fait le meilleur fromage de chèvre ! Et Sofy, tu sais celle qui était toute mouillée, bref, elle a une fromagerie et même le Roy veut son fromage ! Bon j'arrête de parler sinon on mangera jamais !

Elle chercha ses yeux en levant la tête car il était vraiment très grand par rapport à elle et lui sourit tout en marchant vers le réfectoire espérant que son estomac ne se mette pas à gargouiller trop fort.

Noone a écrit:
Il n'avait pas trop suivi ce qui se passait.
Ca allait trop vite.
Non pas qu'il fût fatigué, mais il se sentait ces dernières semaines légèrement las.
Alors, sentant bien que ce qui se jouait relevait de la politique de l'école et du Domaine, il sourit poliment et s'écarta quelque peu.
Finalement c'était amusant de regarder cela. Futile, certes, mais amusant.

arzhela a écrit:
Au regard de l’enthousiasme d’Eve, la jeune Arzhela se dit qu’elle pouvait sortir de sa cachet et suivre Eve

On va où Eve ? On fait plus les tartes alors ? On court où ?

Avant de la suivre, elle ouvrit sa besace et avala une goulée de sa gourde, puis avant de refermer sa sacoche elle en retira un morceau de galette.

J’arrive Eve , je reprends des forces , et je te suis.

Comme promis, elle rejoignit son amie l’étudiante.

Jay72 a écrit:
Jay la suivait, ou plutôt elle l'emmenais car elle ne lâchait pas sa main cela le fit sourire. A chaque fois Jay était étonné de voir à quel point les femmes s'attachaient vite à lui, ce n'était pas plus mal au moins il trouvait vite de la bonne compagnie.

Bloen : C'est par là ! Tu aurais envie de quoi toi ?
Jay : Moi j'ai envi d'un grand verre de lait bien chaud, avec plein de pâtisserie au miel et des fruits.
Bloen : Moi je rêve littéralement de lait au miel depuis que je suis levée ! Et de fromage ! J'adore le fromage ! Tu aimes toi ?
Jay : Oh oui du fromage, c'est bon le fromage. Du fromage de chèvre cuit au feu de bois avec un peut de miel !
Bloen :Chez moi, on fait le meilleur fromage de chèvre ! Et Sofy, tu sais celle qui était toute mouillée, bref, elle a une fromagerie et même le Roy veut son fromage ! Bon j'arrête de parler sinon on mangera jamais !


Et tout en marchant elle tournas sa tête vers lui pour lui sourire, et il le lui rendit.
En fin de compte il n'était pas si mal ce début de journée, il s'était fait une amie et il allait bientôt dévorer un bon déjeuner digne de ce nom !

Aielo a écrit:
Aielo prit bonne note du rendez-vous fixé au mercredi et rejoignit son lit. Finalement la jeune fille rêvait plus de retrouver son édredon que d'aller grignoter. Comme quoi elle avait vraiment sommeil....


Ouranos a écrit:
Ouranos sourit en voyant toute cette énergie en plein milieu de la nuit. Il se dit que cette année, il y avait une bonne fournée !

Angelique. a écrit:
J’avais l’habitude de me lever de bonne heure le matin pour effectuer vers les 3h30 une virée en vigie. Il est vrai que ce matin là, j’aurais bien aimé dormir un peu plus. Mon cerveau était surchargé de nouvelle connaissance et méritait bien quelques heures supplémentaires. Alors l’idée de courir si tôt ne me plaisait guère. En titubant, je réussis à m’extirper de mon lit, et enfila mes habits de la vielle. Quelle sensation déplaisante que de quitter ses couvertures pour affronter la brise matinale. Elle rejoint ses comparses de la maison des quatresvents dans le jardin au moment même où la foule d’étudiants se lançait des défis. Et pour l’heure, le premier en date serait les Sators Vs les Cigales.

Charlesleforgeron a écrit:
Charles qui avait eu du mal à se lever arriva tardivement dans les jardins, et c'est en passant les portes qui donnaient dehors qu'il entendu des PVPP qui voulait se défiler pour aller au réfectoire, il appella donc aux membres de sa maison pour qu'on lance nous aussi un défi à cette maison adverse.


Ho HE les quatrevent, les PVPP veulent s'échapper au réfectoire, ils se défilent, on va pas les laisser faire montrons leur par la force des choses qui est la maison dominatrice dans cette université.


et vive les Quatrevents


Il attendait avec impatience les réactions

Aielo a écrit:
Aielo émergea... Mercredi... La jeune femme se redressa dans son lit et se tapa le front du plat de la main :

" Y'a un rendez-vous là !!! Vite !!!! ", se dit-elle en s'échappant de la douce chaleur de ses draps.

La brunette sauta dans ses braies, enfila ses chausses tant bien que mal, et fila les cheveux aux vents dans les couloirs de l'Université.

Même pas essoufflée, Aielo arriva dans les jardins de Belrupt. La jeune femme entendit les Quatrevents s'insurger contre les PVPP et, du coup, se permit d'attacher ses longs cheveux bruns en un chignon plutôt raté... Faut dire que la brunette n'était pas vraiment concentrée sur ce qu'elle faisait. Elle cherchait du regard ses compagnons de Maison et fut un peu dépourvue d'être la seule arrivée...


Jeflebarde a écrit:
Jeff avait suivi en courant la tornade blanche après avoir moqué d'elle à ses compagnons de chambrée
Il était sûr qu'un coup pareil_ réveil en fanfare, était signé Sofio de Valmonte...
Arrivé dans la cour il cria :


A nous Quatre Vents ! Vous êtes tous là ?

Et attendis les réponses...
Il avait un plan, pour échapper à ce qu'il voyait poindre, non pas l'aube mais la torture façon dona Sofio.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://criket01.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exercices matinaux sous les ordres de la Rectrice   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exercices matinaux sous les ordres de la Rectrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Un temple sous terre [PV Kusari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Iris :: Bric à Brac :: UNIVERSITE BELRUPT-
Sauter vers: